loading
  • DE-77694 Kehl, FR-67000 Straßbourg
  • 01/2013
  • Ergebnis
  • (ID 2-105468)

"Grenzen überwinden - Stadträume gewinnen"


  • 3. Preis


    Anzeige


    Stadtplaner
    INUITS, Paris (FR)

    Verfasser
    Vincent Benard , Annie Tardivon

    In Zusammenarbeit mit:
    Landschaftsarchitekten: après la pluie, Paris (FR)
    Lichtplaner: François Magos, Montmachoux (FR)

    Preisgeld
    15.000 EUR

    Erläuterungstext
    Face à l’étendue du Rhin, les terrains frontaliers des cours des douanes des villes de Kehl et Strasbourg, offrent un formidable potentiel de dialogue poétique entre les deux rives avec le fleuve.
    Dans le continuité de l'impulsion donné par le parc des deux rives, nous avons souhaité tirer partie de cette situation exceptionnelle par un projet urbain ambitieux, qui magnifie la perception de cette étendue depuis chacune des deux rives et resitue de nouveaux usages au sein des paysages rivulaires emblématiques des bords du Rhin.
    Sur plus de 3 km, de vastes prairies libres et des boisements ouverts sur le fleuve, côtoient et accompagnent les constructions placées en retrait et à l’écart des crues du fleuve. Ainsi de part et d’autre du Rhin, les nouveaux bâtiments s’ancrent au milieu d’un mouvement mêlant d'amples espaces publics et à la "nature" rivulaire.
    Des rives adoucies et renaturées ainsi que trois vastes terrasses parallèles au fleuve modèlent les abords du Rhin et accompagnent les différents niveaux et intensité de crues, parfois violentes et soudaines. A chacun de ces niveaux correspondent un milieu et un cortège floristique spécifique.
    En Allemagne tout comme en France, les bâtiments s’orientent d’est en ouest, multipliant ainsi des vues ouvertes vers le fleuve et un dialogue vers la rive opposée. La limite de l’urbanisation est toujours claire et suit une rupture de niveau franche mettant hors crue les constructions et laissant passer généreusement le parc linéaire en contrebas. Cette organisation en peigne, libère des espaces publics généreux et boisés (la forêt alluviale) qui s’étendent ainsi depuis le cœur des nouveaux quartiers jusqu’au Rhin.

    Les orientations proposées pour une urbanisation concertée autour du fleuve et l'intégration urbaine du paysage industriel se prolongent par un travail spécifique du paysage nocturne.
    Sur le pont de l’Europe, nous proposons d’utiliser la lumière dynamique comme un outil ludique, contemporain et vivant, exprimant l’énergie cinétique horizontale des flux humains (piétons-véhicules-trains) reliant quotidiennement les 2 rives du Rhin sur ces lieux de passage obligatoires et à fort transit.
    Un ensemble de balises lumineuses équipent le sommet de chaque candélabre d’éclairage public. Pilotées individuellement par un système radio HF (sans fil) chaque minute, la lumière « arrive » sur une rive, repart sur l’autre rive à vive allure, exprimant l’idée d’un échange. Cet effet cinétique, sera autant perçu par les usagers du pont que du public se situant sur 2 les rives du fleuve.
    Le pont ferroviaire est mis en valeur par trois teintes de lumière distinctes, jouant avec sa structure métallique triangulée. Tout en renforçant une perception volumétrique et tridimensionnelle, cette mise en lumière donne à redécouvrir, la nuit, cette infrastructure industrielle, comme un ouvrage d’art contemporain de grande qualité.
    Comme pour un tableau, la composition des couleurs de lumière joue un rôle essentiel, et participe à la création de l’identité nocturne du « nouveau » site de Kehl-Strasbourg.

    Beurteilung durch das Preisgericht
    Liegt nicht vor.

Anzeige