modgnikehtotsyek
ALLE WETTBEWERBSERGEBNISSE, AUSSCHREIBUNGEN UND JOBS Jetzt Newsletter abonnieren
3. Rang 4 / 4

Offener Wettbewerb | 05/2022

Renovierung Hauptsitz, Neubau Verwaltungsgebäude und Parkanlage für die Kantonsbank Wallis in Sion (CH)

4. Rang / 4. Preis

Preisgeld: 13.000 CHF

meyer architecture

Architektur

Garden Lines - Michaux

Landschaftsarchitektur

Beurteilung durch das Preisgericht

Le projet s’implante dans la continuité du front bâti qui prévaut à l’ouest de la rue des Mayennets, tout en offrant un léger retrait vis-à-vis de la rue. Profitant du désaxement naissant de cette dernière en direction de l’av. de Tourbillon, ce retrait offre au bâtiment un dégagement intéressant à même de créer un espace de parvis et de ralentissement du flux piétonnier, annonciateur des espaces d’entrée et d’accueil de la Banque.
L’espace du parc est mis en valeur par une végétalisation qui va constamment rechercher un contact direct avec les façades des différents bâtiments ; la circulation intérieure s’articule sur des cheminements en courbes, comme autant de promenades reliant les divers accès au centre de cet ilot arborisé. Le mobilier, les équipements de jeux et les places pour vélos sont disposés le long des circulations, sur des surlargeurs perméables, laissant libre et engazonnée la portion sud du parc, autour des grands arbres, pour la détente, le jeu et le sport. Le bâtiment de l’Aquarium, transformé en restaurant-bar au niveau du rez-de-chaussée, participe également à la valorisation de l’usage public du parc ; ce dernier peine cependant à trouver une connexion forte à la rue des Mayennets et à l’ilot « Sacré Cœur » plus à l’est.
L’intervention sur le bâtiment historique est mesurée et respectueuse de la typologie originelle ; les espaces de hall et les cages d’escalier, emblématiques, sont maintenus dans leur usage et leur disposition. Les bureaux du bâtiment principal orientés au sud laissent place à des espaces open-space, dégagés et bien positionnés au centre du dispositif administratif.
Le nouveau bâtiment présente une composition simple et rationnelle, en offrant en rez-de-chaussée un portique périmétral continu, dans la recherche d’une interaction riche et accueillante avec le contexte urbain, la rue et le parc ; la transparence offerte au travers de ce rez-de-chaussée ne convainc pas le jury et les utilisateurs, avec des espaces peu affectés à l’accueil bancaire et peu propices à la mise en valeur de son identité. La pertinence urbaine d’un tel portique est également questionnée ; situé à la jonction de la rue des Mayennets et de la rue Chanoine Berchtold, le portique se situe dans une position d’angle dans laquelle ni l’espace nécessaire à son rayonnement ni la topographie en légère pente ne semblent favorables à un tel dispositif. La disposition des rampes de parking est intéressante, de part et d’autre de la rue Chanoine Berchtold, mais impacte dangereusement les flux piétonniers et de mobilité douce qui relieront le centre-ville et les nouveaux quartiers de Cour de Gare et Energypolis.
La typologie spatiale et constructive des étages est habilement composée, sur la base d’un noyau central de distribution et de services. La différentiation dimensionnelle proposée, avec une trame de 9m à l’ouest face au parc, et de 6m à l’est face à la rue, offre une bonne flexibilité pour la distribution des différents espaces de bureaux, des open-spaces et des diverses salles de réunion. La présence de poteaux porteurs intermédiaires, uniquement nécessaires à la création de retraits d’attique, compromet cependant grandement la qualité des espaces de réunion.
Les retraits proposés en attique(s), bien que compréhensible dans la recherche de hauteurs différenciées vers le parc et vis-à-vis de la rue Chanoine Berchtold, dénotent cependant une volumétrie plus proche d’un bâtiment de logement que d’une institution bancaire appelée à trouver une présence et une identité propre dans ce tissu urbain en plein développement.
3. Rang 4 / 4