modgnikehtotsyek
TĂ„GLICH FRISCHE WETTBEWERBE UND JOBS Jetzt Newsletter bestellen

Offener Wettbewerb | 07/2023

Schulerweiterung in Jongny (CH)

1. Rang / 1. Preis

Preisgeld: 25.000 CHF

Fatma Ben Amor et Rubén Valdez Architecte

Architektur

FORSTER-PAYSAGE

Landschaftsarchitektur

Erläuterungstext

S’inscrire dans le patrimoine local
Le territoire jongnyssois s’ancre au sein des pentes de la Riviera vaudoise, au-dessus de Vevey et au seuil Est des terrasses de Lavaux. Dans l’optique d’honorer et maintenir les richesses de son caractère régional, le nouveau centre s’articule en une succession de terrasses tenues par des murs en pierre.
Regroupés au-dessous de la Route de Châtel-St-Denis, les établissements du Collège, de la Municipalité et de la Poste viennent définir le centre de la commune. Ce dernier devient la plateforme privilégiée pour faire éclore les dynamiques socio-culturels des habitants des quartiers environnants. Au-delà d’une intégration paysagère en cohérence avec le génie du lieu et d’un traitement optimisé de la topographie locale, le projet vise à mettre en valeur son environnement direct.
Les relations aux façades sont affinées afin, d’une part, de rendre la part-belle aux éléments du patrimoine local, à l’instar du bâtiment communal et d’autre part, à offrir des vues ouvertes et généreuses surplombant le panorama lémanique exceptionnel.
Ainsi, le site à la vocation d’offrir des espaces dédiés aux activités communes et au vivre-ensemble : vergers, potagers communs, terrains de sport, préau et espaces de jeu pour enfants rejoignent le programme scolaire et invitent toutes générations à profiter du nouveau cœur de Jongny.

Apprendre et arpenter
Les aménagements projetés proposent de créer des paliers d’activités qui se déroulent au fil de la pente et des cheminements qui permettent de l’arpenter.
Le palier amont concrétise l’accueil à cette nouvelle centralité active de la commune, sous la forme d’un seuil en pavés qui marque la devanture du bâtiment municipal.
Le palier suivant s’étend par une série de potagers communs et une place de jeu au caractère champêtre, tous deux connectés directement au parcours traversant le site. Les aménagements proposent ainsi des activités ouvertes tant aux élèves qu’aux habitants riverains, favorisant ainsi les échanges intergénérationnels autour des parcours quotidiens.
Continuant le parcours vers le centre du site, un verger en basse-tige accompagne les visiteurs et usagers tout en formant un filtre entre le nouveau complexe scolaire et le terrain de football adjacents. Les promenades s’agrémentent ainsi de couleurs et parfums au fil des saisons, notamment pour les pauses gourmandes de l’été au pied des différents arbres.
Les deux derniers paliers sont quant à eux dédiés aux programmes scolaires, accueillant respectivement le préau d’activités tout-temps et l’espace d’accueil du nouveau site scolaire. Ces derniers, en dehors des périodes d’enseignement et de récréation, peuvent également être utilisés par les Jongnyssois·e·s pour y accueillir manifestations et événements culturels au fil de l’année.

Accueillir de façon durable
Devant les évolutions climatiques prévisibles et la raréfaction des ressources eau et sol, les aménagements extérieurs s’engagent dans une approche de durabilité appliquée.
D’une part, la gestion des matériaux terreux sera optimisée en favorisant un réemploi direct des déblais directement sur site. En résulte ainsi une préservation des ressources et une économie dans le transport des terres, depuis et vers le futur chantier. Les matériaux provenant des démolitions et rénovations planifiées seront réemployés autant que possible au travers des aménagements extérieurs : par exemple, les pierres du bâtiment démoli serviront à former les nouveaux murets, mais aussi dans le pavage de la place en face du bâtiment communal. Les irrégularités de la pierre seront mises en avant par un pavage irrégulier et artistique. De plus, le béton pourra être recyclé en grave de fondation pour les divers aménagements.
D’autre part, une attention particulière sera apportée à la maximisation des surfaces perméables sur l’ensemble du site, en combinaison avec une gestion des eaux pluviales à ciel ouvert. En permettant une infiltration des pluies sur la pleine terre, les ruissellements sont naturellement diminués et stockés dans les sols, au profit de la végétation. Il en va de même pour les surfaces de toitures végétalisées, qui pourront retenir et évacuer progressivement les eaux de pluie au moyen d’un système de rétention, participant ainsi au rafraîchissement des locaux intérieurs.
Enfin, les efforts investis pour la gestion des pluies et la densification de la canopée intérieure participent directement au rafraîchissement des lieux et, par extension, au confort de séjour des élèves comme des visiteurs et riverain.e.s. Outre leur évapotranspiration naturelle, les arbres majeurs font profiter de leur ombrage aux usagers comme aux façades du nouveau bâtiment, en régulant ainsi l’accumulation de chaleur au fil des journées estivales. Inversement, l’ensoleillement hivernal sera libre d’atteindre le bâtiment scolaire en l’absence de feuillage, participant au réchauffement et à l’apport de lumière naturelle.


Beurteilung durch das Preisgericht

Le projet JACK propose de démolir le bâtiment du nouveau collège et d’implanter un ouvrage compact sur la partie Ouest du site. Cette stratégie fonde une nouvelle identité du lieu en relation avec l’ancien collège tout en permettant de conserver les qualités intrinsèques de celui-ci : continuation des cheminements piétons à travers le site, conservation des points de vue depuis le belvédère devant la salle polyvalente située en amont. Du point-de-vue morphologique, la forme articulée du nouveau bâtiment valorise son environnement direct tout en tirant parti de la topographie du site. De plus, les auteurs soulignent l’importance des découpages réalisés dans le volume grâce à des accès indépendants disposés en adéquation avec les éléments principaux du programme. Ainsi, la salle de rythmique est accessible indépendamment du reste du programme à travers une place en gravillons sur la façade Sud. L’UAPE et les classes primaires sont accessibles depuis la cour existante et depuis le Chemin de la Poste. L’accès de la crèche est situé en façade Nord et en lien avec la dépose- minute devant la salle polyvalente.
Constructivement, les auteurs ont développé une structure simple et rationnelle, ce qui favorise la préfabrication des éléments de construction dont la majorité sera démontable afin de simplifier leur remplacement ou leur réutilisation à la fin du cycle de vie de l’ouvrage. L’expression des façades est représentative d’un ouvrage public et la sobriété de son langage permet de valoriser les bâtiments de l’ancien collège. Du point-de-vue paysager, la forme compacte du bâtiment a permis aux auteurs de garder l’esprit d’un « cœur vert » au centre du village. La gestion des différences de niveaux induit une circulation fluide à travers le site. Les aménagements extérieurs sont en relation directe avec l’organisation et l’utilisation des bâtiments. L’implantation des potagers, leurs dimensions et quantités seront des éléments à revoir. De plus, les auteurs adoptent une approche durable des espaces publics du lieu : les mouvements de terre sont optimisés et les débris valorisés sur place. Les aménagements variés sont dédiés aux activités communes et au vivre-ensemble. Les espaces proposés profitent ainsi bien aux élèves qu’aux habitants riverains, favorisant ainsi les échanges intergénérationnels autour des parcours du quotidien. Cette proposition réunissant les trois composants du programme démontre une véritable opportunité de qualifier et de constituer une nouvelle adresse dans le cœur public de la commune au service de toutes et de tous. Le jury salue le pragmatisme de l’intervention qui répond de manière sensible et qualitative aux enjeux du projet. Les relations spatiales établies entre l’intérieur et l’extérieur permettent au projet de « rayonner » de manière positive sur l’ensemble du site.
Situation

Situation

Plan

Plan

Coupe

Coupe